AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Character Sheets Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[PB] RUSTY
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 25
Best Birb
Fiche d'Origine Fin Septembre 2017:
 
Sam 29 Déc - 23:18
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 25
Best Birb


LE DEUXIÈME RUSTY

Domestique - 44 lunes [Août 2018] - Skateboardeur


Son humain, ancien maître-chien, possédait un malinois qui s'appelait "Rusty". Apès la mort de celui-ci, il a trouvé un chat possédant presque les mêmes couleurs qu'il a aussi nommé "Rusty".

Premier Jet 09/23/2017 ▬ Premier Avatar 09/28/2017 ▬ Trade avec Edrakan 10/14/2017 ▬ Signature par Rui 11/11/2017 ▬ Nouveau design 11/22/2017 ▬ Headshot Uwny 12/XX/2017 ▬ Par Sheela 12/22/2017 ▬ Par Colonel-Chicken 12/22/2017 ▬ Avatar "Scepticisme" 12/28/2017 ▬ Avatar "Chat-rlie" par Touc 24/12/2017 ▬ Secret Santa par Waki 24/12/2017 ▬ Par Sootweather 25/01/2018 ▬ Par Firma 11/02/2018  ▬ Par Saffy 17/02/2018   ▬ Par Nix 18/02/2018





Résumé


On peut dire que Rusty s'est aguerri, depuis ses rencontres avec les claniques. Il ne se laisse plus influencer par autrui et essaie d'avoir plus confiance en ce qu'il dit et ce qu'il est capable de faire au point de jouer les casse-cous. C'est qu'il a été entraîné à répondre à des commandes comme un chien et à chasser des bâtons-pointeurs qui lui ont appris à braver sa peur.

Il n'a en rien perdu de sa candeur, mettant d'ailleurs un point d'honneur à la garder car pour lui elle n'est pas un signe de naïveté, mais d'ouverture. Gare à celui qui voudrait en profiter, car en plus d'apprendre vite, il n'oublie rien.

Rusty ne veut réellement qu'une seule chose et c'est de retrouver une famille, sa famille, de s'en faire une, et de ne plus jamais avoir à vivre seul comme il l'a fait durant ces tristes mois.
avant:
 

*Idéaliste

*Fonceur

*Peur des Ustensiles

*Évite la Forêt

*Claque de la langue

*Connaît la ville comme sa poche
furtivité : 60, force : 100, agilité : 170 (bonus), vigueur : 110, prestesse : 60



fiche codée par deathy, pas de vol on reste gentils

Sam 29 Déc - 23:21
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 25
Best Birb
Vie à la maison

0 à 2 lunes

Il a été adopté à même pas une lune par un Humain qui avait autrefois le loisir d'entraîner des chiens.

À même pas une lune, il entendait pour la première fois le click-clack caractéristique du clicker, et l'associait à la moiteur de la cuillère mouillée de pâté. Les sessions ne duraient jamais longtemps, quelques minutes tout au plus, et tout au plus trois sessions par jour. Après le click-clack venaient les indications visuelles, soit la patte nue de son humain qui articulait ses phalanges bizarres. S'ensuivit des indications auditives.

Aussi, à 14 semaines, il apprenait:

« Viens, » la patte nue l'invite à s'approcher d'un mouvement.
« Assis, » la patte nue replie toutes ses phalanges sauf la principale, la pointeuse, pour lui pointer le plancher.
« Attends, » même mouvement, mais la patte nue pointe au plafond, et un temps d'arrêt marque une pause.
« Couche-toi, » la patte nue s'aplatit vers le plancher, l'intimant à faire de même.
« Roule, » Suivant la demande précédente, la patte nue effectue une supination tout en pointant, et il doit y répondre en étendant ses pattes, puis effectuer une demie-rotation au sol.

« Rusty! » ça, c'est l'indication auditive qu'il doit rejoindre la voix. Avec ou sans click-clack, un "Rusty!" ça ne s'ignore pas, parce-que "Rusty", c'est son nom. C'est un nom banal, mais ça permet aux humains de ne pas modifier leurs habitudes. Appeler le même nom, ça leur donne l'illusion de s'adresser au même chat. Rusty le sait. Il ne leur en a jamais voulu. Il a gardé le secret pour eux.

On lui mettait un harnais, parfois - mais ça n'importait pas parce-que chaque fois que son Humain lui mettait le harnais, la nourriture qu'on lui servait était encore plus riche que d'habitude!

Et aussi parfois, une petite Humaine les visitait à la maison. Elle vidait sa litière, elle remplissait son bol, et elle l'invitait à monter tout au haut de son arbre-à-grimper pour lui donner toujours cette même cuillère mouillée de pâté. Comme son Humain - le Père -, elle aussi était dotée du pouvoir du click-clack.

3ième lune

À sa troisième lune, l'entraînement au click-clack l’amena dans une cage de transport pour sa stérilisation. C'est une période de sa vie dont il ne se souviendra plus, sauf de la sensation des phalanges - des doigts de la petite Humaine - La Fille - lui caressant le dos, pendant sa longue convalescence anesthésié.

4ième lune

À sa quatrième lune, Le Père a commencé à attacher une sorte de ficelle-ruban à son harnais. Rusty dut apprendre qu'il ne fallait pas attaquer la ficelle-ruban sans quoi l'humain ne click-clackerait pas ses efforts. Il comprenait! Il ne devait pas jouer avec toutes les ficelles, seulement certaines. Si apprendre à les départager lui donnait sa cuillère mouillée de pâté, soit, il relèverait le défi!

4 à 12 lunes

La ficelle-ruban s'appelle une laisse - pour "laisser-aller", ou "laisser-sortir". Le Père le "laissait" parfois dehors, sous sa supervision. Ce qui avait commencé comme des petits click-clacks dans le jardin sont vite devenus des click-clacks à travers tout le quartier. Les mêmes règles de la maison s'y appliquaient : demande, réponse, click-clack, pâté.

Rusty apprenait à reconnaître la tendance : parfois il se baladait avec Le Père, parfois, la Fille qui les visitait. C'était étrange, il arrivait à deviner qu'elle visitait tout le temps, mais aussi qu'elle ne visitait jamais : en gros, elle visitait tout le temps mais seulement quelques jours, et puis elle partait. Après un certain temps alloué, le cycle recommençait.

Il s'amusait à reconnaître les tendances, à deviner d'avance ce que son Humain voulait de lui - à anticiper ses demandes avec des réponses à l'instinct. Son Humain était exalté. Ses demandes devenaient de plus en plus complexes. « Saute! », il bondissait d'un pôle à l'autre, sa diète lui donnant la force nécessaire pour amortir le choc du contre-poids « Hop! », un petit bond de lapin, et le voilà sur une planche à roulettes à dévaler les rues. Il avait même appris à se donner une poussée de la patte pour prendre de la vitesse. « Donne ta patte. » « Et maintenant l'autre! » « Tope-là! » ce genre de stimulation lui donnait des ailes. À la fin d'une session d'entraînement, il était couché sur le Père, sur le canapé, à se faire cajoler le menton. Il récompensait les caresses avec son propre clicker : un gras ronron de confort.

12 à 18 lunes

Un jour le cycle s'est cassé. Alors que celui des saisons recommençait, instaurant un sentiment d'immuabilité chez le chat, la maison se retrouva déserte des visites de la Fille. Le Père rentrait tard, et sans la Fille, et sans le goût de se promener ou de participer aux sessions d'entraînement. Une caresse, puis il s'avachissait dans son fauteuil, dans le salon, derrière la boîte à sons. Rusty allait le voir avec sa laisse en bouche mais les demandes du Père étaient graves, succinctes, et pour le moins incompréhensibles: « Casses-toi! » « Va-t-en! » « Pas maintenant ». Rusty s'écartait pour s'éviter le contact rapproché de ses mains dans sa face. Il ne comprenait pas ces demandes, il ne savait pas comment y répondre. Il se dit que le Père préparait peut-être un nouveau régime d'entraînement. Entre temps, pour ce qui était d'aller dehors, il connaissait bien assez le coin pour sortir lui-même et se promener. Il y avait toujours cette fenêtre en guillotine dans la salle de bain. Il pouvait monter sur la toilette (on lui avait appris comment l'utiliser, d'ailleurs) sauter sur le rebord de la fenêtre, soulever l'ouverture d'une bonne poussée du dos et se glisser en douce dans le jardin, et visiter le voisinage.

Lorsqu'il revenait, après un toilettage bien mérité sur le balcon, il remontait par la fenêtre de la salle de bain, se secouait, et retournait voir le père, habituellement assoupi dans son fauteuil. Il le rejoignait à côté, se hissait sur ses pattes arrières pour lui donner un petit coup de tête et se frotter à lui. On aurait dit qu'à tout les coups, le Père se réveillait, et retrouvait le sourire, le moral, en octroyant à son chat d'autres caresses.
« Je suis désolé Rusty... » Encore une demande qu'il ne comprenait pas. Pas la peine de le rejoindre! Il était déjà à côté!

« ... MROWL ! »
« Ha-ha, oui, tu as raison. »

Le message passé, il se roulait en boule sur le Père, son Humain, dont l'origine de sa perte de moral lui échappait.

Les jours suivant celui-ci cependant, le Père lui fit suivre un nouvel entraînement « Tourne! », « Parle! » tout en lui rappelant ses anciennes commandes pour tester sa mémoire. Les sessions se raréfiaient et ne duraient jamais longtemps, poussant Rusty à trouver sa stimulation physique et mentale ailleurs, dehors.

12 à 28 lunes

Son regard a croisé le sien, une fois, lorsqu'il était sur le balcon après une promenade quotidienne dehors. Le Père n'a rien dit. Il lui a ouvert la porte, Rusty est rentré, s'est frotté à sa jambe pour se l'approprier, et trottinait vers son arbre à grimper pour s'y faire les griffes. Les jours suivaient et lorsqu'il le voyait sortir, sans laisse, sans harnais, sans collier, parfois le Père le rejoignait, et ils marchaient ensemble dans le quartier. Rusty lui montrait les meilleurs sentiers, les endroits où il aimait grimper, les plus grands arbres du voisinage. Le père souriait si peu maintenant. Le félicitait si peu. Ce n'était plus qu'une histoire de cuillère mouillée de pâté. Quelque chose s'était passé - ou était en train de se passer et Rusty était impuissant contre ces forces supérieures.

Comment aurait-il pu comprendre que le Père était au beau milieu de procédures judiciaires pour ravoir la garde de sa Fille? Comment aurait-il pu comprendre qu'il se battait contre la Mère qu'il n'avait jamais rencontrée et que la balance du juge penchait vers elle ? La seule chose que Rusty comprenait était que le cycle s'était rompu, que son Humain avait de moins en moins de vigueur, et que sa Fille, qui visitait tout le temps, ne visitait plus du tout maintenant. À mille lieues de toutes ces nuances éthiques, Rusty n'était persuadé que d'une chose : il devait appliquer les enseignements du Père et continuer les promenades, quitte à y aller seul, et il devait aussi rentrer à la maison pour pouvoir l'accueillir lorsqu'il revenait, quitte à avoir de la vigueur pour deux.
Sam 29 Déc - 23:23
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 25
Best Birb
-- Sur le Forum --
Premier contact avec les Claniques

Saison des Feuilles Mortes 2017 :

Milieu:

À 28 lunes, Rusty rencontre son premier chat sauvage, un chat sacré de Birmanie appelé Sugaar. Ils se foncent dessus car Sugaar ne l'avait pas vu dans le paysage d'automne.

Le deuxième chat sauvage qu'il rencontre est Trash, qui fouillait ses poubelles. Il est de son âge et s'intéresse à son skate, Ollie, et ils deviennent vite amis. Ils se promettent de se revoir à la prochaine Pleine Lune.

En attendant le jour du rendez-vous, un voyage dans un camion lui fait monter l'autoroute jusqu'aux Landes où il rencontre sa toute première clanique - il n'apprend pas son nom et elle se hâte de le sortir de chez elle, mais Rusty se promets de lui rendre son aide, un jour.

Malheureusement, la direction dans laquelle l'a aiguillé la clanique n'est pas la bonne et Rusty se retrouve à remonter l'autoroute à pieds. En pénétrant le Bourbier pour aller boire, il rencontre Madame Fée laquelle il aide à dénicher quelques plantes pour son herbier. En échange, elle lui offre une place où dormir. Elle lui enseigne cette nuit-là le concept des Étoiles.

Sa nuit chez Madame Fée cause des soucis. Comme il n'était pas rentré de sa promenade la veille, son Humain s'en est fait pour lui toute la nuit. Le lendemain, il a du partir plus tôt pour compenser ses heures perdues à s'être inquiété - ouvrant une opportunité à la Mère de rentrer chez lui pendant son absence pour attaquer Rusty avec une fourchette. Il s'est échappé jusqu'à l'orée de la Forêt Tonnerre et c'est Esprit Soucieux, le neveu de Madame Fée, qui l'a aidé. Il est de mauvaise foi et dit s'agir d'un "guérisseur" - un sorte de Véto-des-chats.

Son Humain l'amène le lendemain chez le Vrai Véto, qui se trouve consterné par la présence d'une attèle sur l'abyssin. Il lui enlève et applique du cothivet à l'emplacement de la blessure pour l'aider à cicatriser. Sur le chemin du retour, un chat du Clan du Tonnerre l'attaque et son humain le chasse mais pour le reste du mois il interdit Rusty de sortie.

Fin [LUNAR PODS] :

La fin de ce cycle se termine avec un incident : en entendant des ustensiles s'entrechoquer chez lui, Rusty s'enfuit de sa maison jusque dans la prairie du Clan de la Rivière, en même temps qu'un chaton du Clan du Vent. Ils sont interceptés par une Patrouille mais malgré son air peu amène, la chatte accepte d'aider le plus petit à trouver une baie ensemble, une baie de sureau, que Rusty confond avec une baie de genévrier.

À sa prochaine sortie, Rusty, 29 lunes, est nettement plus averti. Lorsqu'une apprentie du Clan du Tonnerre, Nuage Ardent, prétend vouloir conquérir la ville il n'a d'autre choix que de vaincre sa peur d'aller dans la forêt afin de la ramener chez elle.

La première chatte qu'il croise est Étoile de Suie. Elle réprimande dûment Nuage Ardent et lui apprend leurs drôles de coutumes nominales mais sans manquer de l'insulter quant à ses origines domestiques. C'est d'ailleurs un domestique, comme lui, qui vient le tirer d'affaire avant qu'il ne décide d'en découdre.

Waffle - Graine de Tournesol désormais - lui est une bonne oreille. Il comprend sa confusion quant à tout ces mœurs claniques, et il comprend pourquoi quand Rusty demande le respect, il n'a que du mépris. Son intention de ramener Nuage Ardent était louable, lui assure Waffle, mais selon lui Rusty manque de charisme. Waffle lui révèle ensuite que l'Éclair Fauve qui l'a attaqué le cycle dernier s'appelle Vautour Fauve, poussant Rusty à réfléchir à la possibilité que son agresseur est peut-être un chat comme lui, plutôt qu'une bête sauvage. Peut-être qu'il voulait seulement protéger sa famille...

Ainsi Rusty se mit dans l'intérêt de protéger la sienne : il voyait l'état du Père, son humain, se dégrader à vue d’œil, et ce changement l'affecta tellement qu'il n'eut d'autre choix que de manquer son rendez-vous avec Trash...

Saison des Grands Froids 2017 - 2018 [LUNAR PODS] :

Début:

Arrivés les grands froids Rusty ne se préoccupe plus des autres chats et dédie tout son temps à son humain. Chaque matin qui passe il le voit sortir prendre la voiture de plus en plus tôt et de plus en plus oublier de le nourrir - dans un curieux présage, il a même acheté 10 sacs de nourriture en trop.

Rusty décide de le suivre un matin, en se couvrant sous la bâche de la benne de son pick-up truck. Il l'accompagne incognito au centre-ville dans le coin d'un resto-bar. Mais c'est en sentant l'odeur de Trash tout près qu'il en oublie sa mission et tombe sur Toucan, le père de Trash, malade de surcroît. Un dilemme s'offre à lui: doit-il rentrer à la voiture au cas où son humain décide de partir ou doit-il mener le chat malade au refuge le plus proche afin qu'il soit traité?

Ce choix scella l'issue de son futur - en aidant Toucan à rejoindre le refuge (tout en apprenant, sur la route, son passé de clanique dans le Clan de l'Ombre), Rusty laissa son Humain partir sans lui sans ne jamais savoir pour son accident de la route.

Milieu:

Ses jours deviennent inexplicablement vides de la présence de son Humain, et Rusty tente de s'occuper l'esprit de la réalité à laquelle il ne veut pas faire face en décidant de traîner tout un sac de croquettes sur la longueur de l'autoroute, dans la neige. Il vise la Lande, pour le donner à la chatte qui l'a aidée deux cycles plus tôt. Il croise Sugaar sur sa route et tout deux se donnent des nouvelles. Sugaar l'avertit que des chats dangereux rôdent dans les parages [Les Lunar Pods], ce à quoi Rusty répond qu'ils sont sans doute incompris.

Sur l'autoroute, Rusty se rend compte qu'il n'est pas du bon côté. Au lieu d'être de celui de la Lande, il est de celui du Bourbier. Refusant de se laisser abattre, il décide de poser le sac qu'il traînait et d'entrer sur le territoire afin de trouver Madame Fée, mais c'est sur deux claniques qu'il tombe - une chatte enceinte et un guerrier stressé. Il est chassé sans préavis et en retournant au sac qu'il a laissé derrière, il le retrouve éventré et englouti tout entier...

Fin :

Rusty s'en voulait. D'abord de ne pas avoir pu amener son sac à la chatte calico des Landes, puis d'avoir failli à sa promesse de retrouvailles avec Trash. Intérieurement, il s'accusait même de la disparition de son Humain...

Saison du Dégel 2018 [LUNAR PODS] :

Début:

Afin d'échapper à ce genre de pensées, il tente le tout pour le tout un matin en sortant un autre sac à l'intention de la chatte des Landes. Il a beaucoup plus d'endurance depuis son dernier échec et il parvient à refaire le trajet - du bon côté cette fois - sans le moindre pépin sur la route.

Toutefois même s'il la trouve du premier coup, la chatte ne lui semble plus la même et est maintenant marquée de grosses cicatrices. Non seulement elle rejette son gageure de bonne foi mais elle le menace. Rusty est accroché à l'idée de lui faire plaisir mais il insiste trop, et déboule d'une congère de neige, marqué de trois longues griffures indélébiles sur le poitrail. La blessure le brûle, il crie, il souffre, et il apprend le nom de la chatte calico des Landes: Tache d'If, Lieutenante du Clan du Vent.

En s'échappant de la frontière du territoire du Clan du Vent, Rusty s'entête à traîner le sac de croquettes de l'autre côté de l'autoroute avec lui - heureusement qu'il tombe sur Madame Fée. Elle l'aide à le requinquer à l'aide d'une baie de sureau qu'il trouve - une vraie, cette fois - et en lui faisant part de ses malheurs, la vieille aînée lui insinue l'idée qu'il serait peut-être mieux pour lui de quitter sa maison pour de bon...

Milieu:

Il réfléchit à l'idée de rejoindre un Clan - pas celui du Tonnerre, bien sûr, et certainement pas celui du Vent, mais alors qu'il réfléchit il écrase une fleur que venait de cueillir Nuage du Firmament. Il s'agit elle aussi d'une Véto-des-chats, comme Esprit Soucieux et Madame Fée, et il doit lui expliquer à regret qu'Ollie ne roule pas dans la forêt. C'est dommage, elle lui dit, car une chatte de son Clan a les pattes cassées et elle aurait trouvé ça pratique pour la véhiculer...

En discutant, l'un et l'autre acceptent de se faire confiance et Nuage du Firmament lui confie qu'elle cherche un moyen de ramener des chatons à leur Clan. Rusty ignore comment l'aider mais lui montre où se trouve sa maison, au cas où. Puisqu'elle est vide, il peut bien héberger n'importe qui...

Fin:

Peu après sa rencontre avec Nuage du Firmament, il a croisé Waffle qui se cachait de son Clan. Sa compagne, Plume Duveteuse, attend des petits, et Rusty décide d'aller voir Madame Fée afin de lui demander quelques conseils quant à la procédure. La lune est Rouge cette nuit-là et tout deux entendent soudain une chatte crier à l'aide...

Il s'agit de Taupe, une petite chatte rondelette, mettant bas sous un pin du Bourbier du Clan de l'Ombre. Madame Fée lui dicte quoi faire mais jamais elle n'aurait pu le préparer à la sensation de voir naître Petits Crocs et Petit Muguet. Rusty a le cœur gros en partant, mais il sait à quoi s'attendre, maintenant...

Il savait surtout ce qui le hantait. Cet horrible sentiment de jalousie de voir tous ces claniques ou bien vivre en famille, ou bien la créer...

Saison des Feuilles Vertes 2018 :

Début:

Un jour d'orage, il croit halluciner l'ombre de Trash dehors. Lorsqu'il se hisse à la fenêtre pour vérifier, il le distingue devant chez lui.

Après tout ce temps, tout ce temps à s'en vouloir et à s'inquiéter et à se faire rabaisser, Rusty explose. Il n'y a vraiment que son ami pour comprendre son désarroi. Il n'y a vraiment que son ami pour le soutenir. Et il n'y a vraiment que son ami pour lui proposer de venir vivre avec lui et bien que Rusty hésite, il accepte, mais à une condition : que Trash le laisse finir ses sacs de croquettes ici, chez lui, avant de quitter la maison.

Ce-faisant, Rusty s'attribua quelques dernières lunes à admirer le contour urbain de la ville qu'il a toujours connue.

C'est lui qui rend service à Waffle en l'hébergeant, lui et Plume Duveteuse, pour que cette-dernière mette bat à Petit Cri et Petit Charbon. Ils restent une semaine chez lui avant de repartir sur leur chemin.

Milieu:

Son offre d'hébergement ne s'arrête pas là : en rencontrant une chatte et son fils qui n'ont pas l'air du coin, il propose de les aider histoire qu'ils ne se fassent pas surprendre par les dangers de la ville. Il sait que monsieur Sugaar, où qu'il soit, serait d'accord avec son choix...

Fin: Rusty a 44 lunes.

Saison des Feuilles Mortes 2018 :

Début: http://propheties-begin.forumpro.fr/t3120-mort-too-fabulous-for-this-world#36783

Madame Fée meure [...]
Houx lui apprend à chasser
Feulement tente de l'attaquer
Sam 29 Déc - 23:24
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: